Édito Février 2021

Faire retraite,

Bien qu’il y ait
encore beaucoup d’incertitudes quant à la manière dont nous pourrons la vivre, nous vous proposons de commencer le carême en faisant une retraite. Du mercredi des Cendres au dimanche 21 février.

Faire retraite, c’est nous autoriser une pause, c’est oser prendre une parenthèse de calme. Pas nécessairement sur la journée entière, beaucoup d’entre nous continueront à travailler, à s’activer, nous ne pouvons pas forcément tout stopper. Mais il est possible, chacun selon ses possibilités, de limiter des activités ou des engagements pour nous rendre disponible à nous même et à Dieu.

Le thème de la retraite est l’exil. La Bible est marquée par des déplacements qui débouchent sur une nouvelle fécondité spirituelle. Tous les exils dans la bible ont manifestés une certaine fécondité…ne sommes nous pas comme en exil ?

Si le prédicateur de la retraite peut venir à nous et que nous pouvons nous réunir à l’église, nous pourrons vivre la retraite comme elle est proposée dans le tableau de présentation. Malheureusement, comme vous pouvez le comprendre, nous ne prévoyons rien en soirée ce qui grève tous ceux qui ont une activité professionnelle en journée. C’est la raison pour laquelle nous proposons également une retraite à la maison. Elle suppose bien évidement de prendre un peu de temps pour la vivre mais c’est peut être envisageable. Dans l’absolue, cette retraite à la maison peut être vécue n’importe quand puisque nous vous donnons tout dans ce Ma Paroisse. Dans l’idéal, ce serait bien que nous la vivions ensemble, sur le temps du mercredi des cendres au dimanche. De savoir que nous sommes nombreux à vivre au même moment cette démarche peut nous aider, nous encourager à la vivre au mieux. Et comme c’est un peu exigent de prendre du temps pour cela, le motivation donnée par le mouvement général n’est pas négligeable. C’est cela l’Église. Un chrétien seul est un chrétien en danger.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez surtout pas à vous renseigner sur notre site internet ou sur notre page Facebook afin de coller au mieux aux propositions que nous faisons évoluer en fonction des conditions sanitaires. Par exemple, si notre prédicateur ne peut venir, nous lui demanderons peut être de nous envoyer quelques enregistrements (podcasts) à partir de ce qu’il aura prévu et que nous diffuserons. Ce sera un bon accompagnement pour vivre la retraite à la maison.

Abbé Jean-Marie LIOULT