Édito Juin 2021

Pourquoi les prêtres doivent-il changer de paroisse ?

Cette question, entendue à chaque fois qu’il y a des changements de prêtres, est tout à fait légitime tant il est évident que ça peut interroger. 

À propos de la durée dans la mission, un texte romain précise : « dans sa paroisse chaque curé doit jouir, en son office, de la stabilité que
requiert le bien des âmes ». La stabilité dont on parle ici peut être interprétée de bien des
manières, c’est pourquoi il est souligné : 
« L’évêque diocésain peut toutefois nommer des curés pour un temps déterminé. Du fait qu’il est nécessaire que le curé puisse créer un lien
effectif et efficace avec la communauté qui lui est confiée, il convient que les conférences épiscopales n’établissent pas un temps trop bref, inférieur à cinq ans pour les nominations à temps déterminée. »

Dans la majorité des diocèses de France les nominations de curés sont faites pour un temps : un minimum de 6 ans qui peut être porté à 9 ans, voire 12 ans. Cette règle très souple montre que bien des situations peuvent conduire à des exceptions. Je trouve ce texte qui le signifie :
« Toutefois il convient que le curé reste disponible : dans tous les cas, même s’ils sont nommés pour un temps indéterminé ou avant que le temps déterminé n’arrive à échéance, les curés doivent se montrer disponibles pour d’éventuels transferts dans une autre paroisse ou Office, si le bien des âmes ou la nécessité ou l’utilité de l’Église le requiert ».

Autrement dit, nous sommes nommés pour un temps déterminé de 6, 9 ou 12 ans mais nous devons rester disponibles pour les besoins de la mission. Par exemple, je n’ai été curé d’Orgères en Beauce que deux ans et curé de SaintAventin en Dunois que cinq ans.

D’une manière générale,  et donc sans nous préoccuper des exceptions, plusieurs raisons conduisent à ces changements.

Tout d’abord, rappelons que tout changement de ministère se fait dans un dialogue avec l’évêque, dialogue qui prend en compte le bien de la communauté paroissiale et le bien du prêtre en question. Le changement est pour le bien de la communauté paroissiale puisqu’elle peut se renouveler avec un nouveau curé. Un curé peut en effet avoir tout donné à sa paroisse et avoir besoin de passer le relais à un autre prêtre qui apportera du nouveau. De même pour le curé qui quitte, non sans mal, la paroisse , il est donné de se renouveler en vivant un autre ministère. Nous savons trop bien que le mouvement ou le changement c’est la vie, ce qui stagne meurt. Une paroisse vit si elle change, si elle évolue, si elle bouge…

Pour ma part, je me réjouis d’avoir été si longtemps votre curé et Dieu sait combien j’ai été heureux de l’être. Mais je crois qu’il est bon également que vous receviez un nouveau curé. Je me réjouis pour vous et pour lui.

Je vous présenterai mon prochain ministère dans le Ma Paroisse de l’été.

Abbé Jean-Marie LIOULT